Cafetière italienne

machines cafe service a litalienne

La cafetière italienne :
le guide de l’expert !
Tout sur le fonctionnement, l’entretien, l’utilisation et le choix de ces appareils.

Aussi simple soit-elle d’utilisation, la cafetière italienne est l’une des plus à même de produire un bon café, en extrayant tous les arômes que ce dernier peut offrir. Bien utilisée, la fameuse cafetière moka permet de se délecter d’un expresso parfaitement dosé, produit dans les règles de l’art de la tradition italienne.

 

La qualité de l’eau, la mouture de chaque grain de café, ainsi que la température à laquelle l’ensemble sera chauffé, compteront autant que la machine en elle-même.

Connaissez-vous les quelques règles d’usage importantes à respecter ? Êtes-vous sûr de tirer le meilleur parti de votre cafetière italienne ? L’entretenez-vous correctement ?

 

Présentation de la cafetière italienne

Tout le monde connaît la petite cafetière en aluminium aux arêtes marquées. Sa version actuelle est encore conforme à celle qui vît le jour à la fin du 19ème siècle 

 

Brevetée en 1933 par l’entreprise Bialetti qui la fabriquait à l’époque, la cafetière italienne Moka Express a incarné à elle seule le progrès industriel italien. Grâce à la « machinetta », comme on la surnomme affectueusement en Italie, Bialetti a permis au « caffé espresso » d’entrer dans tous les foyers italiens. Les percolateurs de bar de l’époque coûtant très cher, elle s’est rapidement imposée comme une alternative parfaite et bon marché. 

 

La Moka Express a d’abord été vendue en Italie, dans la région dans laquelle elle était fabriquée. Ce n’est qu’au fil du temps que son usage s’est répandu. Devenue célèbre et utilisée à travers toute l’Europe, elle a même fini par se frayer une place dans les musées d’art moderne. Son look atypique et intemporel est aujourd’hui un symbole de l’après-guerre, de la Dolce Vita et du design italien.

 

La cafetière italienne Bialetti continue d’être produite et largement utilisée à travers l’Europe entière. Certes, de nombreuses marques se sont mises à produire leurs versions, mais son principe de fonctionnement simple reste inchangé. Au-delà de l’aluminium, le cuivre et l’inox sont également utilisés. Des modèles électriques évitent désormais l’emploi de plaque électrique ou de brûleur à gaz.

Barre de séparation maison du café

Comment fonctionne-t-elle ?

C’est sur le principe de l’évaporation que tout le processus de percolation repose.

 

À la base se trouve un réservoir dans lequel l’eau servant à l’extraction est versée. Au-dessus, on place un réservoir en forme d’entonnoir destiné à recevoir le café moulu. La partie supérieure fait à la fois office de filtre et de réservoir pour le café passé.

 

L’eau montant en température, elle s’évapore et la pression ainsi obtenue dans la machine l’amène à passer au travers du café. Le liquide continue son trajet en passant au travers du filtre puis par la cheminée, pour finir par remplir la verseuse. Il ne reste plus qu’à servir les quelques tasses du délicieux nectar.

 

Le joint se situant au-dessus du pas de vis, entre la partie supérieure et la partie inférieure, garantit la mise en pression de l’ensemble. Il suffit d’une source de chaleur (plaque de cuisson électrique, gaz, vitrocéramique, parfois induction) pour faire bouillir l’eau et permettre à la pression obtenue de faire le reste. Simplissime !

 

A noter : De toutes les machines à café, l’invention de Bialetti, la Moka Express, est probablement la plus simple de toutes. Et d’avis d’experts, elle permet une excellente extraction du goût et de chaque arôme, tandis que le niveau de caféine de la préparation est plus bas qu’avec la plupart des autres machines.

Barre de séparation maison du café

Les différents types de cafetières italiennes

La cafetière moka en aluminium

La plus simple et la plus classique de toutes les cafetières italiennes est la fameuse Moka octogonale. Ce modèle n’a guère changé depuis son apparition. Elle est fabriquée en aluminium et possède une poignée (à l’origine en bakélite, aujourd’hui en plastique résistant). Depuis le réservoir d’eau, en passant par l’entonnoir recevant le café moulu, la verseuse, le filtre, ou la soupape de sécurité, tout est en aluminium. Seul le joint assurant l’étanchéité est en caoutchouc. Elle s’utilise sur tous feux sauf induction. 

 

La plaque induction fonctionnant par magnétisme, il est impossible que l’aluminium soit détecté par cette dernière. Les cafetières, tout comme les poêles ou casseroles sont tous feux dont induction lorsqu'elles sont faites d’un métal magnétique, comme l'acier inoxydable.

 

Certains reprochent à l’aluminium de transmettre un goût métallique au café. Pourtant, bien utilisée, elle est réputée pour donner un rendu impeccable. Le tout est de la nettoyer correctement. Il ne faut surtout pas utiliser de produit nettoyant. Un simple nettoyage à l’eau et à l’éponge suffit. Un lavage à l’eau contenant du vinaigre de temps à autre permet de retirer les résidus de café

 

Petite astuce de pro : Après avoir fait l’achat de ce type d’appareil, ne buvez pas les premiers cafés. Il est utile de pratiquer un « culottage ». Préparez plusieurs cafés légers que vous jetterez aussitôt. Vous serez ainsi assuré de ne pas sentir de goût métallique malvenu !

La Moka en inox

Une variante est la cafetière en inox. Semblable à la version d’origine, elle ne diffère que par sa matière. Elle est considérée « tous feux dont induction ».

 

Il suffit de la nettoyer à l’eau à l’aide d’une éponge après chaque utilisation. Aucun résidu ne s’accroche à l’inox, qui reste neuf comme au premier jour.

 

Deux écoles s’affrontent : certains préfèrent l’inox à l’aluminium. Ce dernier a la réputation d’influer sur l’apparition ou le développement de certaines maladies. L’inox est plus stable et n’altère pas le goût. Toutefois, les irréductibles puristes restent d’avis que la cafetière italienne en aluminium serait la cafetière expresso par excellence.

La cafetière italienne inox/cuivre

Cette version possède une finition cuivrée, la rendant plus sexy. La partie basse en inox permet de l’utiliser sur tous types de source de chaleur, y compris sur induction.

Le principe de fonctionnement reste inchangé, mais l’aspect cuivré ajoute un brin d’élégance au design classique. Robuste et aussi simple à utiliser que les autres versions, elle donne une touche « néo/rétro » à la décoration de votre cuisine.

Du côté du goût, la qualité des arômes est parfaitement respectée. 

La cafetière italienne électrique

 

Une alternative est la version électrique. Elle dispose d’une base de chauffe électrique autonome et programmable dans certains cas. Ce type de machine à café automatique peut s’avérer pratique pour les têtes en l’air. Inutile de la mettre à chauffer sur quelque plaque que ce soit ni de la surveiller à tout prix. Là encore, des modèles en aluminium et en inox sont disponibles. Dans cette gamme de produits, on trouve des appareils ne possédant pas de verseuse, mais directement un support pour la ou les tasses dans lesquelles le café infusé coulera directement. Ce type de machine à café automatique peut s’avérer pratique pour les têtes en l’air.

 

Pour les modèles ne possédant pas de récipient pour récupérer le café passé, il faut faire un cycle à vide de temps à autre, seulement avec de l’eau. Vous vous assurerez qu’aucun résidu ne subsiste dans les tuyaux.

Les machines à piston

Totalement différente des autres cafetières inspirées du modèle de la marque italienne Bialetti, elle est néanmoins elle aussi considérée comme une « cafetière italienne ». Elle ne possède aucun des points caractéristiques de la machine à café Moka, si ce n’est qu’elle entre dans la catégorie des produits utilisés par les vrais amateurs de café expresso.

 

Généralement en verre, elle est pensée pour faire infuser le café moulu au contact de l’eau chaude. La préparation est ensuite filtrée en abaissant un piston. 

 

Le broc en verre est fragile. Il peut être passé au lave-vaisselle mais demande d’être manipulé avec soin. Il faut également s’assurer d’utiliser un café correctement moulu. Moulu trop gros, il oblige à forcer et pourrait entraîner un accident. Moulu trop fin, il pourrait passer sur les côtés du filtre lorsque le piston s’abaisse.

 

Le saviez-vous ? La cafetière dessinée par Bialetti s’appelle Moka, comme la ville du Yémen. De ce port, des milliers de tonnes de cafés partaient pour l’Europe. Rien à voir avec le café moca !

Barre de séparation maison du café

Comment choisir sa cafetière italienne ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’une tasse de café italien contient environ 5 cl (contenance d’une tasse d’expresso). Cette mesure sert d’étalon pour chaque appareil disponible sur le marché. Avant de faire un achat inconsidéré, renseignez-vous sur la contenance de la cafetière qui vous intéresse. Sa capacité sera exprimée en tasses (5cl). Les différentes tailles vont généralement de 1 à 18 tasses.

 

Sachant que le processus pour profiter d’un bon expresso prend quelques minutes, il serait dommage que chaque membre de la famille soit tenu de faire la queue pour avoir droit à sa tasse ! De même, si vous êtes adepte du mug de café le matin, songez peut-être à un autre type de machine.

 

Pour ce qui est de la matière, à vous de voir. Soit vous jouez la carte des puristes invétérés en optant pour l’aluminium, soit vous choisissez l’inox en préférant la modernité. Toutefois, si vous possédez des plaques de cuisson à induction, vous n’aurez pas le choix : l’inox sera de mise. 

A noter : Sur les modèles de cafetières italiennes type Moka, il est important de changer le joint 2 fois par an. Si ce dernier venait à être altéré, la pression ne montera pas correctement à l’intérieur de la machine, vous donnant un café plus amer, moins aromatique.

Vous êtes souvent pressé le matin, et faites plusieurs choses à la fois ? Dans ce cas, un modèle électrique serait peut-être plus adapté. Une cafetière classique demande à être surveillée. Dès que le bouillonnement de l’ébullition se fait entendre, c’est signe qu’il faut couper la source de chaleur. Dans le cas contraire, votre expresso y perdrait en saveur et en qualité. Si vous faites partie de cette catégorie de personnes, un modèle électrique vous conviendra certainement davantage. Ils sont équipés d’un arrêt automatique vous garantissant de ne pas trop cuire votre café.

 

En revanche, si vous aimez prendre le temps et faire de votre café un rituel immuable, une cafetière à piston sera parfaite. Vous pourrez apprécier l’odeur se dégageant de l’infusion avant de pousser minutieusement sur le piston.

Au-delà de ces considérations, en termes d’esthétique, libre à vous de laisser parler vos envies. De nombreux designers ont livré leur version de l’objet, le rendant aussi beau qu’utile et performant. Bien évidemment, son prix sera plus élevé si vous optez pour cette option.

Pour ce qui est de la durée de vie de votre cafetière, un modèle simple, tel que la Moka Express inspirée de Bialetti, en inox ou en aluminium, sera plus durable que quelque autre produit. 

En ce qui concerne le prix de ces machines, sachez qu’un modèle de base contenant 2 tasses pourra vous coûter aux alentours de 20 euros, tandis qu’un objet design d’une contenance supérieure pourra en coûter plusieurs centaines. Tout dépend de votre budget. 

Barre de séparation maison du café

Utilisation : mode d’emploi complet de la cafetière italienne

La machinetta est une des machines les plus simples pour se préparer un excellent expresso. Certes, mais encore faut-il savoir s’en servir… 

Suivez chaque étape de ce petit guide pour faire en sorte que chaque tasse soit un vrai moment de plaisir.

 

Quel café utiliser dans une cafetière italienne ? Comment s’assurer un bon dosage ?

L’utilisation est prévue pour du café moulu. Mais attention, pas n’importe lequel.

Votre cafetière devra seulement recevoir du café moulu prévu à cet effet. S’il est moulu trop gros, votre expresso ne sera pas suffisamment aromatique. S’il est moulu trop fin, vous pourriez avoir la mauvaise surprise de retrouver du marc dans le fond de votre tasse, en plus d’un goût trop astringent ou trop amer. Dans ce cas, la mouture est d’une importance capitale.

Lorsque vous faites l’achat de votre café, prêtez attention au petit symbole sur le paquet. Concrètement, le dessin de la petite cafetière Moka doit apparaître. La mention « café expresso » apparaîtra également sur l’emballage.

Si vous souhaitez moudre vous-même votre café en grain, prenez soin de ne pas trop insister sur la mouture. Cette étape de la préparation s’avère décisive si vous voulez profiter pleinement de tout le goût de chaque grain. Chaque moulin à café moud les grains différemment. N’hésitez pas à demander conseil à votre barista préféré ou au torréfacteur de la boutique où vous faites vos achats. Toutes les machines ne donnent pas la même mouture. Renseignez-vous correctement pour profiter d’une expérience optimale.

 

Astuce : Des baristas proposent des cours entièrement dédiés à l’apprentissage des bonnes méthodes. C’est l’idée cadeau idéale pour les vrais puristes.

Pour ce qui est de doser le café, point trop n’en faut… Concrètement, inutile de remplir l’entonnoir et de tasser le contenu à la cuillère. Au contraire.

Le plus simple reste de remplir l’emplacement destiné au café et de faire un petit cône dépassant légèrement du bord. En tapotant ensuite l’ensemble, le café moulu va se niveler tout seul. Inutile d’insister davantage. C’est le dosage idéal.



 

Comment utiliser votre machinetta ?

Si vous respectez les conseils suivants, vous pourrez déguster un excellent expresso. Le diable est dans les détails ! 

  • Le remplissage d’eau : Préférez de l’eau filtrée ou en bouteille plutôt que du robinet. L’addition de chlore que cette dernière contient pourrait altérer les saveurs. Inutile de remplir votre cafetière d’eau chaude, au contraire. On fait le plein du réservoir d’eau froide jusqu’à la soupape de sûreté. Ainsi, elle va monter tranquillement en température pour une extraction optimale.
  • Le vissage : Ne vous servez surtout pas de la poignée pour visser votre cafetière. Un simple vissage à la main suffit. Si le joint est en bon état et que les niveaux d’eau et de café sont respectés, inutile de forcer davantage.
  • La mise en chauffe : Veillez à chauffer l’ensemble à feu moyen, voire à feu doux. Là encore, le fait que le processus se fasse tranquillement vous assurera de ne pas brûler votre café. 

L’astuce du barista : Laissez le couvercle de votre cafetière italienne ouvert tandis qu’elle chauffe. Cela évitera l’accumulation de vapeur d’eau et une montée en température trop rapide.


Placez ensuite la cafetière sur une source de chaleur, puis attendez l’ébullition de l’eau. De la vapeur devrait s’apercevoir sur le fameux trou qui sert de limite de remplissage. Une fois cette dernière atteinte, coupez le feu ou la plaque puis retournez la cafetière. Il suffit alors d’attendre que toute l’eau traverse la mouture et descende dans la verseuse.

De la mise en chauffe à la dégustation d’une tasse, pour une cafetière de 6 tasses, il faut environ 6 à 7 min.

  • L’arrêt de chauffe : Dès que le petit bouillonnement se fait entendre, coupez le feu ou retirez votre cafetière de la plaque de chauffe. N’attendez pas que le réservoir du haut soit plein pour le faire. Un excès de chaleur pourrait se produire, venant altérer la qualité de votre expresso. Le conseil que donnent souvent les experts, c’est d’arrêter la cuisson en refroidissant le réservoir du bas. En cours d’ébullition, dès que le café commence à monter, faire couler un peu d’eau froide sur le réservoir d’eau permet de refroidir l’ensemble. 

 

Si chacune de ces étapes est respectée, vous créez les conditions optimales pour une extraction dans les règles de l’art. Il ne vous reste plus qu’à déguster !

Barre de séparation maison du café

Comment entretenir votre cafetière italienne ?

L’emploi de tout produit détergent est à bannir. Ces produits pourraient altérer le goût du café.

Filtre et réservoirs doivent être simplement nettoyés à l’eau et à l’éponge. De temps en temps, une pointe de vinaigre peut être ajoutée à l’eau pour assurer le détartrage et enlever le dépôt qui s’accroche aux parois de la verseuse (surtout sur les modèles en aluminium). Le tartre peut altérer le rendu de la percolation. Prenez soin de l’éliminer régulièrement.

En revanche, on nettoie sa cafetière après chaque utilisation. On ne laisse pas un fond de café traîner, ni dans le réservoir, ni dans le filtre. On veille à tout nettoyer sur le moment et à sécher chaque partie. 

Les machines en inox ne risquent pas de s’endommager, mais celles en aluminium ou en cuivre pourraient légèrement s’oxyder avec le temps si ces étapes ne sont pas respectées.

Les cafetières italiennes bien entretenues sont des machines qui durent presque toute une vie. Au-delà de leur résistance, elles garantissent une fidélité du rendu aromatique sans faille.

Barre de séparation maison du café

Problèmes et solutions courantes

  • Lorsque le joint d’étanchéité est usé. La montée en température demande plus de temps, endommageant au passage le café qui se cuit. Des bulles peuvent même apparaître au niveau du pas de vis. Pour y palier, il suffit simplement de changer ce joint 2 fois par an. Vous assurez ainsi une bonne étanchéité de votre cafetière, et une bonne mise en pression. La percolation se fait à la vitesse prévue, et le goût de votre café reste intact.
  • L’autre problème peut venir d’un joint pincé. Si après un nettoyage en profondeur, le joint n’est pas remis correctement, il peut s’endommager en vissant les 2 parties de la machine. Faites attention à ce qu’il soit bien logé dans son emplacement.

Pour remédier à ces deux problèmes, faites un tour dans une boutique spécialisée, voire même en quincaillerie qui l’aura certainement en stock. Compte tenu de la fréquence à laquelle ces joints doivent être changés, ils sont généralement faciles à trouver.

Le plus simple reste de faire un petit stock de joints dès l’achat de la cafetière.

  • Le sur-remplissage est également un problème récurrent. Trop souvent, les néophytes mettent un niveau d’eau dépassant la soupape de sûreté. Dans ce cas, l’espace disponible à l’intérieur du réservoir pour la mise en pression est insuffisant. L’extraction devient plus longue, altérant le café au passage. Veillez à ne mettre que ce qu’il faut d’eau. La soupape est un parfait indicateur du niveau à respecter.

Hormis ces petits soucis techniques, rares sont les problèmes rencontrés avec les cafetières italiennes. Leur conception simple et robuste fait qu’on peut compter sur leur fidélité pendant longtemps. Même avec un modèle à bas prix, si vous suivez les quelques points à respecter pour l’utilisation et l’entretien, vous pourrez vous en servir très longtemps. Impossible de compter le nombre total de tasses d’excellente qualité qu’elle vous permettra de déguster !

Barre de séparation maison du café

Conclusion : notre avis sur la cafetière italienne

Voici quelques points clés sur l’utilisation de ce type de machine à café : 

  • Simple et robuste, c’est un produit qui vous garantit une fidélité irréprochable durant de longues années si vous en faites un usage et un entretien corrects.
  • D’avis d’expert, votre cafetière italienne vous donnera l’occasion de profiter de cafés expresso aussi bon que ce que vous pouvez trouver dans les meilleurs bars, cafés et restaurants.
  • En termes de prix, il s’agit de l’une des options les plus intéressantes du marché, bien moins chère que tout percolateur.
  • En termes de design, il s’agit d’un objet qui mérite sa place dans votre cuisine, et pas forcément enfermé dans un placard.
  • Faire l’achat d’une Moka Express, c’est faire entrer un peu de la culture italienne chez vous.

Il y a fort à parier que Bialetti, en créant la plus simple des machines expresso, n’avait pas idée qu’elle dépasserait largement les frontières de son pays. Il n’imaginait certainement pas non plus qu’elle finirait dans des musées ni dans le Guinness Book des records. La machinetta est un objet dont le design représente l’école italienne. Elle a permis de populariser « l’espresso » à travers le monde. Pourtant, plus d’un siècle après son invention, cette petite cafetière sans prétention est devenue un accessoire dont les amoureux du café ne peuvent se passer. 

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?